Association Valloire Nature Et Avenir (VNEA)

Accueil Remonter Contact Liens Adhésion

Inondations
Les Verneys Les Choseaux Le POS/PLU La Défiscalisation Inondations Béton Défectueux

 

    

Crues torrentielles:

Mars 2015:  Pas d'évolution du PPRN depuis 2013.  Pas de nouvelle crue depuis Septembre 2011. Le CGSRN (comité de gestion et de suivi des risques naturels) dont nous faisons partie) s'est réuni en Novembre 2014. La réunion a porté sur le glissement de Beaujournal et l'implémentation du le plan de surveillance et d'alerte-évacuation tel que préconisé par le RTM. Les services de la commune y travaillent..

Mars 2013:  voici notre participation à l'enquête de prévention des risques naturels  de Valloire  avec la lettre que nous avons  faire parvenir au commissaire enquêteur. Il nous semble qu’une crue de lave torrentielle importante n’est pas à exclure sur le secteur du Rio Benoît. Elle mettrait en péril les biens et les personnes et aurait des conséquences graves notamment pour les populations riveraines. Cela doit impérativement être pris en compte dans les plans d’urbanisation des zones concernées. Les services de l’Etat qui autoriseraient une urbanisation dans ce contexte prendraient une lourde responsabilité (voir catastrophe de l'Aquila) et cela d’autant plus que l’on manque de recul sur l’évolution du nouveau glissement de Beaujournal. C’est pourquoi nous demandons le gel des projets d’envergure pour un minimum de 10 ans, le temps de prendre la mesure du phénomène et de faire à ce moment là une réévaluation du PPRN.

 

Février 2013:   Le Plan de Prévention des Risques Naturels est soumis à enquête publique en mairie du 27 février au 29 mars 2013, aux jours et heures d’ouverture habituels. Monsieur Jean-Michel Charrière, commissaire enquêteur, siègera en mairie les : Mardi 5 mars  - Jeudi 14 mars  Mercredi 20 mars  et vendredi 29 mars de 15h à 17h.

Il s'agit de réviser le PPR suite aux phénomènes naturels de ces dernières années : laves torrentielles du Rieu Benoît, crues torrentielles de la Valloirette et du ruisseau des Choseaux- Ville. Cette révision analyse également les risques relatifs au projet d’urbanisation de la commune affichés dans l’établissement du PLU sur des secteurs non encore couverts par le PPR en vigueur. Elle prend enfin en compte les travaux et curages réalisés essentiellement sur la Valloirette aux Verneys et le long de la rue de la Bonne Eau suite aux crues de 2006.

  1. L'ancien PPRN est accessible ici.

  2. Le dossier synthétique ancienne version est disponible ici

Le nouveau PPRN tel que soumis à enquête publique en Mars 2013 est accessible ici.

  1. Les notes des Présentation

  2. Les documents graphiques

  3. Le règlement

  4. Graphique1

  5. Graphique2

Pour mieux comprendre les risques des crues torrentiellesL

  1. Accès au rapport RTM sur le glissement Beaujournal 2012 aux Verneys

  2. Le témoignage sur les crues du Merdaret et du Bez  

  3. Document pédagogique réalisé sur le risque torrentiel par le SGMB

 

Ce que nous en pensons: Notre analyse est encore en cours. 

Partie de Rio Benoit .

Il est clair que le glissement de Beau Journal fait peser de nouveaux risques sur tout le cône de déjection du rio Benoit aux Verneys. Voir rapport du RTM . Or le nouveau PPRN ressemble à l'ancien.  Il n’exclut toute nouvelle construction qu’aux Arolles dans la zone de forte intensité du phénomène alors que c’est TOUT  le cône de déjection  qui est potentiellement touché. Ainsi plusieurs témoignages d’anciens confirment que lors de la crue de 1934 le Rio Benoit avait fait son lit au-dessus du chemin du pré malin jusqu’au bâtiment des éclaireurs ! N’oublions pas le dicton "Là où l’eau est passée, elle repassera". D’autre part, on ne peut nier que le nouveau glissement  par les quantités de matériaux (250 000m3)  représente un risque accru de lave torrentiel.

Le rapport du RTM lui-même ne recommande-t-il pas de préserver un maximum de surface d’étalement des laves sur le cône de déjection ? Or rien ne change ou presque entre l'ancien et le nouveau PPRN !  Comment se fait-il?

Certes,  l'urgence est dans la mise en place d’un plan de surveillance et d’alerte-évacuation. Mais pour ce qui est des prévisions, il nous semble irresponsable que les élus dans leur projet de PLU songent encore à construire plus de 1000 lits sur le plat des Verneys. Les dangers des laves torrentielles ne sont plus à démontrer: En cas de lave torrentielle, qu'adviendrait-t-il des parking souterrains ?  des voitures ? Sera-t-on sûr que les prescriptions de construction seront mise en œuvre correctement alors que l'on sait que la réglementation actuelle n'est pas toujours/rarement appliquée.  Pour nous, les nouveaux risques que comportent le glissement de Beau journal ne sont pas compatible avec une urbanisation dense et il est donc important que le nombre de lits à construire soit très très significativement réduit.

Afin que ce point de vue soit pris en compte, nous pensons qu'il est important tout un chacun participant  à cette enquête soit ne déposant sur le registre soit  directement au commissaire enquêteur PPRN M. en mairie pour lui faire part de votre point de vue.

 

Décembre 2012:  Le nouveau glissement de terrain de Beaujournal, une menace pour le hameau des Choseaux Verneys?

Voici un résumé du rapport du service RTM (Restauration Terrain de Montagne) . 

Le glissement s’est formé suite à une succession de laves torrentielles survenues sur le Rieu Benoit depuis 2006 et qui ont apporté une grosse masse de matériaux provenant du haut du versant. Ces évènements ont généré un enfoncement du lit et une déstabilisation des berges. La déstabilisation se manifeste par des fissures de plus en plus marquées et deux glissements de terrains observés en amont de griffes d’érosion visibles à l’œil nu.

Dans son rapport, le  service RTM (Restauration Terrain de Montagne) estime qu’un volume de 250 000 m3 de moraine menace principalement le hameau des Choseaux-Verney qui se situe à 600m en aval à vol d’oiseau du glissement. Ce phénomène est un enjeu majeur car, en cas d’évènement pluvieux important et/ou localisé, une lave torrentielle pourrait se former et transporter de gros blocs issus de ces glissements.

Les préconisations du RTM sont les suivantes :

  • La réalisation d’une étude géotechnique pour affiner le risque et définir les systèmes de surveillance.
  • La mise en place d’un protocole de surveillance hebdomadaire pour surveiller l’évolution.
  • La définition d’un protocole de mise en alerte et d’évacuation préventive des habitants riverains.
  • La réalisation de travaux pour préserver la surface d’étalement des laves sur le cône de déjection, mais aussi stabiliser les enrochements à risque et supprimer les piles du pont emporté.

Accès au rapport RTM sous forme de présentation

 

Octobre 2012 

Pour les Verneys, le PLU prévoit deux OAPs (Orientation d'aménagement et de programmation) permettant d’une part la construction de 1000 lits sur le Plat des Verneys (en arc de cercle autour du téléski) et d’autre part l’urbanisation du bois des Casses le long du Rio Benoit.

Pour ces deux OAPs  (tels que prévus en Octobre 2012, nous pensons que l’affaissement de terrain au dessus du Rio Benoit confirme la nécessité de limiter l’urbanisation sur ces secteurs. Ce début d’ affaissement révèle une faille de type Fer à Cheval qu’il est impossible de prévenir.

Lorsque le glissement se concrétisera, demain ou dans un siècle, celui-ci obstruera le vallon et entraînera la formation d’un bouchon. Si ce scénario catastrophe devait se produire, il nécessitera l’évacuation des Verneys et des hameaux en aval pour garantir les habitants de la lave dévastatrice qui suit ce type de situation lorsque le bouchon casse. Même si il est impossible de qualifier le niveau de risque et sans vouloir effrayer qui que se soit, il est pour nous une raison supplémentaire pour limiter très strictement  l’urbanisation.  

On ne construit pas impunément  sur le cône de déjection  des torrents de montage.  L'expérience des crues torrentielles de Merdaret et du Bez dans la vallée du Monetier à 50 kilomètres d'ici doit être prise en compte. 

Nous vous rappelons qu' en Juillet 2007  nous avions organisé une conférence  sur les crues torrentielles avec M. Lestournelle  de la Société Géologique et Minière du Briançonnais .  Mme Blanchon habitante du Merdaret lors de la crue était venue témoigner de son expérience lors de la catastrophe.  Vous pouvez retrouver ici son témoignage dans  le film qui a été réalisé depuis lors.  Nous vous recommandons également ce document pédagogique réalisé par le SGMB pour mieux comprendre les crues torrentielles.

 

Mai 2012: La crue torrentielle de Septembre dernier avait fait un certain nombre de dégâts notamment sur le pont des Verneys et sur le petit pont des Aroles en Septembre dernier. Rappelons qu’il s’agissait de la huitième crue torrentielle depuis 2003. Or, depuis le mois de Mars, un nouveau danger menace le cours d’eau en rive gauche avec le glissement d’un morceau de montagne matérialisé par une faille sur une trentaine de mètres. Cette faille est visible des Verneys et mesurerait jusqu’à deux mètres de haut. Selon nos informations, une étude du RTM est en cours pour évaluer les risques.

 

4 Septembre 2011:  1 crue torrentielle:  Nouvelle crue du Rio Benoit qui emporte le pont des Arolles et endommage le pont des Verneys. De grosses frayeurs pour les riverains.

voir les photos sur le site d'un témoin le lendemain

11 Juillet 2010:  1 crue torrentielle Un orage particulièrement violent  a occasionné de gros dégâts sur la commune. Certaines zones de la station (Les charbonnières, L'archaz, ...) ont été inondées par de l’eau boueuse, provoquant des dégâts. Quelques commerces situés sur les parties basses du village  de Valloire ont été touchées . La route du Galibier a été coupée car la crue éclair d’un affluent de la Valloirette a fortement endommagé le pont vers Bonnenuit. 

voir les photos sur le site d'un particulier  

27 au 29 mai 2008:  2 cruea torrentiellea  Le 26 mai 2008 vers 8h00, un orage s’est abattu sur le secteur du Goléon - Galibier. Cela a entraîné une brusque montée des eaux des ruisseaux de la Lauzette et de la Valloirette. Puis le 28, une autre crue a duré  jusqu'au 30 mai sans discontinuer, occasionnant le détrempage des berges et d’importants dégâts.

A la Charmette, les dégâts se font ressentir à l’aval de la confluence avec le ruisseau de la Lauzette où le lit c’est normalement étendu de part et d’autre du lit mineur.

Au niveau de Bonnenuit, la rivière a creusé son lit de manière importante à l’aval de la confluence avec le ruisseau de Bonnenuit. Les matériaux transportés ont été déposés à l’aval de la confluence avec le ruisseau des Aiguilles occasionnant le débordement de la rivière qui a provoqué l’affouillement de la RD 902, avec rupture de l’enrobé d’environ 1m.

A la Barricade des Pestiférés, la passerelle a été enlevée pour prévenir d’une éventuelle embâcle. Lors de la crue, le lit de la Valloirette étant 1m au dessus de la RD 902, 80% du débit de la rivière passaient sur la route.

Au Hameau de la Rivine, le village a été partiellement inondé. Une évacuation préventive des résidents avait été décidée par la sécurité. A l’aval du pont de le Rivine, un débordement conséquent a eu lieu à l’aval de l’ancienne passerelle en rive droite, ce qui a engendré la destruction d’une partie de la piste de ski de fond.

Au niveau du Hameau des Verneys, le Conseil Général de la Savoie a mis en place un enrochement au droit du golf pour protéger la route départementale et la conduite d’adduction en eau potable de la commune de Valloire. L’ancienne passerelle a été retirée pour éviter une embâcle. Les travaux réalisés à la suite des crues de 2006, ont rempli parfaitement leur rôle. Une érosion importante est à noter au niveau du parking de Pierre Paul. 

Le Moulin Benjamin a subi de fortes érosions en rives droite et gauche. Le parcours de santé a été emporté sur une vingtaine de mètres. En amont de la passerelle de départ du parcours de santé, la rive gauche a été affouillée sur 1 mètre. Des travaux ont été réalisés, sur les conseils des services de Restauration des Terrains en Montagne, afin de protéger la RD 902menacée. A la confluence entre les ruisseaux de Pessin et de la Valloirette, au niveau de l’actuel parking de la Borgé, une érosion importante est caractérisée par l’effondrement du passage piéton sur une trentaine de mètres ainsi qu’une partie de l’enrobé.

Ensuite, à la Bonne Eau, d’importants dégâts sont à noter en rive droite ; la digue est abîmée sur une grande partie. Les fondations de la digue sont affouillées, des brèches se sont ouvertes provoquant un vidage par l’autre côté occasionnant des trous dans les allées piétonnes. Sur le secteur du camping “Sainte Thècle”,

 

Novembre 2007: les travaux continuent pour la pause d’un radier et de gros bloc bétonnés sur les berges de la Valloirette aux Verneys. Une passerelle sera installée pour accéder au télésiège.

 

 

 

 

Réunion sur la Valloirette aux Verneys le 3 mai 2007: Cette réunion d’information municipale qui avait été demandée par l’association s’est déroulée dans une salle du Galibier comble. et en présence du Maire, de 5 conseillers municipaux et de Mr Maréchal du RTM (Restauration des Terrains de Montagne). L'objectif était de faire le point sur les travaux de protection de la Valloirette aux Verneys.

Vous trouverez dans le pdf joint un résumé des informations fournies sur les 3 chantiers en cours ou à venir sur ce secteur.

 

Informations du 23 janvier 2007: vous trouverez ici l'arrêté de catastrophe naturelle pour les inondations et les coulées de boue du 24 et 25 juillet aux Verneys. Un autre arrêté sera éventuellement pris ultérieurement pour celles de début Septembre. La route et les berges ont été réparées aux Verneys. Par contre le pont du Rio Benoît à l'entrée des Verneys est toujours en sens alterné. Il avait été endommagé par la coulée de boue du 7 Septembre 2006.

 

Le 7 septembre 2006

La Crue du Rio Benoit du 7 septembre est très bien décrite dans ce document de M. Delalune (attention gros fichier pdf)

 

Juillet et Septembre 2006: 4 crues torrentielles

Valloire a été le théâtre de 4 crues torrentielles au mois de juillet (3) et  au mois de Septembre (1) 2006. Chaque fois le phénomène a été le même. Des orages "sac d'eau", très localisés et très violents, se sont abattus sur les bassins versants concernés,  transformant la Valloirette ou le Rio Benoît en torrent de boue. La lave torrentielle chargée de graviers a emporté de gros rochers et occasionné de gros dégâts:

  • La route du Galibier s'est effondrée partiellement au niveau des Verneys fin Juillet

  • de nombreux ponts ont été emportés

  • Plusieurs habitations ont été menacées

  • Le camping a du être évacué deux fois

  • Des berges ont été endommagées

Les travaux de réparation de la route du Galibier ont pris plus de temps que prévu et  sont achevés début décembre, mettant ainsi fin à la déviation par les Choseaux Verneys.

La piste de ski de fond au dessus des "Pestiférés" a été déblayée. Ceci a nécessité de modifier le cours de la Valloirette qui s'était établie à sa place en plusieurs endroits.

Une conséquence inattendue des ces inondations est que les eaux de la Valloirette,  très noires même après plusieurs semaines, se sont révélées impropres à la création de neige de culture. Ceci a nécessité l'achat de filtres coûteux pour les pompes de l'usine à neige.

Notre association, comme beaucoup, s'interroge sur les causes de ces inondations jamais vues de mémoire de Valloirins.  Il nous paraît indispensable de réfléchir sur les travaux à envisager pour éviter de nouveaux dommages à l'avenir.  Comme le dit un habitant des Verneys "4 crues torrentielles en une saison cela commence à faire beaucoup!!"

Pour ceux qui n'étaient pas sur place, nous avons réalisé un mini reportage photos des dégâts provoqués par ces crues torrentielles

Enfin pour ceux qui souhaiteraient en connaître plus sur les risques naturels nous vous recommandons le site Prim.net.  Mis en place depuis 2000, mais actualisé depuis peu, Prim.net est un site thématique du ministère de l'écologie, consacré à la prévention des risques majeurs en France. Une mine d'informations pour comprendre les causes des phénomènes naturels (avalanches, inondations, feux...), leurs degrés de gravité (regroupés en cinq grandes familles) et savoir comment s'en protéger.

On peut notamment y trouver la liste des risques majeurs qui ont été répertoriés par commune (et notamment pour la commune de Valloire), les derniers arrêtés catastrophes naturels etc...En complément, des dossiers très complets collent à l'actualité, notamment celui consacré aux changements climatiques.

Le site d'informations sur les risques majeurs en Isère contient également des informations très intéressantes: réglementation,  description et photos d'ouvrages de protection, l

Enfin, parallèlement, le ministère a mis en ligne une carte interactive de vigilance des crues à travers l'Hexagone et des bulletins actualisés deux fois par jour.

 

Envoyez un courrier électronique à contact@vnea..net (en enlevant un point avant net) pour toute question ou remarque concernant ce site Web.
Dernière modification : 14 Juillet 2014